"Jackson, Mississippi, 1962. Dans quelques mois, Martin Luther King marchera sur Washington pour défendre les droits civiques. Mais dans le Sud, toutes les familles blanches ont encore une bonne noire, qui a le droit de s'occuper des enfants mais pas d'utiliser les toilettes de la maison. Quand deux domestiques, aidées par une journaliste, décident de raconter leur vie au service des Blancs dans un livre, elles ne se doutent pas que la petite histoire s'apprête à rejoindre la grande, et que leur vie ne sera plus jamais la même. Passionnant de bout en bout, "La Couleur des sentiments" a bouleversé l'Amérique et déjà conquis plus de deux millions de lecteurs, parmi lesquels un certain Steven Spielberg."

la-couleur-des-sentiments-550x829

Commencé il y a peu, à la suite de King et pas encore finit mais déjà une forte envie de vous en parlez....

Ce livre est tout simplement une pure merveille, dès les premières lignes on est emporté dans l'histoire des ces bonnes des années 60. La lecture est fluide, tout en simplicité, on est littéralement plongé dans cette ambiance si particulière qu'il devait régner dans ses années au Mississipi.

Un portrait émouvant, parfois drôle, magnifique de ces femmes dont le courage force l'admiration dans cette amérique ou les idées encore préconçues sur les gens de couleurs font peine à voir.

Heuresement certaines personnes ont pris partis et ont soutenus envers et contre tout ces populations mises de côtés, ensemble elles ont combattus afin d'obtenir les mêmes droits. J'aime aussi dans ce livre le fait que l'auteur rattache à des points d'histoire ces événements.

_la-couleur-des-sentiments-emma-stone-viola-davis_m

 

Mais avant tout si je tenais à parler de ce livre c'est avant tout par rapport aux questions, aux interrogations qu'il me fait me poser...

- tout cela se déroule dans les années 60, alors que 15 ans avant la 2nd guerre mondiale avait révélé au monde les infamies d'Hitler envers les juifs entre autres qu'il cosidérait comme une race inférieure.... tout cela n'a donc servit à rien puisque des années plus tard une partie de la population tend à considérer "les noirs" comme des sous hommes.

- l'ironie de tout çà aussi, on n'accepte pas que "les noirs" cotoient "les blancs" dans les magasins, les bus, on poussent même à créer des toilettes dans les maisons réservés aux domestiques noires sur prétexte qu'ils apportent des maladies et à contrario on les embauches pour nettoyer, cuisiner, s'occuper des enfants!!!!

- le pire c'est que des cas comme cela persistent encore de nos jours, oui ils rares mais on entend encore régulièrement au infoq ue telle famille employé une jeune fille d'origine étrangère comme une esclave. Et puis il me semble qu'aux Etats Unis même si cela est beaucoup moins présent qu'avant on trouve encore des restes de ce passé de la ségrégation.

Un conseil lisez ce livre si ce n'est déjà fait,  qui à mon avis vous emmera vous aussi dans cette époque, et surtout n'hésitez pas à me faire part de votre point de vue, j'aime échangez notamment sur des sujets aussi importants.